Les Veilleurs
Bienvenue.

Ce forum est un lieu convivial où il est bon de se retrouver.
Rejoins-nous si l'envie te dis, mais surtout n'oublie pas, qu'ici, c'est l'imagination qui prône ainsi que la bonne ambiance.
A toi de créer ton propre personnage, ta propre histoire... et jettes toi dans la sombre atmosphère du Monde des Veilleurs.

Que le jeu commence... à ton clavier !


Vous qui m'écoutez ! Je vous en conjure ! Vous qui luttez contre l'empire, nous serons bientôt libéré, gardez espoir !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jûta Sadahiro, l'irremplaçable

Aller en bas 
AuteurMessage
Jûta H. E. Sadahiro

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 31
Localisation : Demeure Sadahiro

MessageSujet: Jûta Sadahiro, l'irremplaçable   Jeu 17 Nov - 23:36


JÛTA HARU EICHI SADAHIRO


DATE DE NAISSANCE - AGE - ORIENTATION SEXUELLE
22/03 - 23 ans - Homosexuel



GROUPE
Haute Sphère


MÉTIER - ARMES UTILISÉES
Mon unique profession est la gestion de mes esclaves et de mes richesses.
Un revolver toujours caché sous mon oreiller, mais que je n‘ai jamais utilisé et dont je n‘ai pas appris le maniement. J’ai simplement appris le combat au corps à corps.



LOCALISATION
Demeure Sadahiro, très ancienne habitation parmi les plus grandes de toute la Haute Sphère.



PHYSIQUE
Je mesure un mètre quatre-vingt cinq et pèse soixante-quinze kilos. J’ai de longues jambes fines mais fortes. Je suis un très bon sportif. Je ne suis pas très large d’épaules. On pourrait croire que mon corps s’est arrêté de grandir. Je m’habille souvent avec des costumes sans cravate, ni nœud papillon. Ou bien avec des jeans foncés et des chemises. J’ai également un costume « officiel » pour les soirées mondaines et les sorties spéciales. Il est d’un style impérial, blanc et au col or et marron. Les lanières et fermetures sont d’or également. Les manches sont mi-longues et rappellent le col. A tout ça j’ajoute des gants marrons et or qui ne recouvrent pas entièrement mes doigts.
Spoiler:
 
Revenons plutôt à mon physique. Ma peau est claire. J’ai de jolies mains aux longs doigts fins. Très pratique pour jouer du piano. Mon visage légèrement rond est sublimé par de grands yeux bridés turquoise, voir gris dans mes moments de crise. Mes cheveux sont eux aussi bleus mais bien plus foncés que mes yeux. Ils sont coupés en dégradé, les plus longs m’arrivent au bas de la nuque.
Spoiler:
 
Je porte des lunettes rectangulaires pour lire, jouer du piano… Pour les bijoux, je reste très sobre. Une chaîne et des anneaux en argent que je mets tout le temps sauf pour les soirées mondaines. Je tiens beaucoup à cette chaîne. On pourrait me prendre toutes mes autres babioles, je ne dirais rien. Mais cette chaîne est un cadeau d’Arata qui me l’avait offerte lors de l’un de mes anniversaires. Celui qui ose me la voler je l’étripe, le déchiquette, lui arrache les yeux… *s’énerve sur sa fiche*


PSYCHOLOGIE
A l’origine j’étais un garçon totalement banal, un peu timide, très poli… Hélas à l’âge où l’on commence à réfléchir, des drames me sont tombés dessus. J’ai donc dû grandir plus vite que n’importe qui, faire face à ces drames seul. Depuis, la vengeance m’obsède à chacun de mes pas. Ma rancœur est intacte et je compte bien retrouver ces chiens d’esclave qui se sont rebellés et leur faire payer au centuple. Ma seule échappatoire est Reiji. Sa simple présence me calme, ils m’empêchent de me laisser engloutir par la noirceur de mon cœur. Lorsque j’entre dans une colère noire, Reiji parvient très souvent à me stopper. Mais il faut qu’il se mette en travers de mon chemin, qu’il risque de prendre un coup… Hormis ça, je suis quelqu’un d’abordable. C’est vrai que je peux être très froid, renfermé, distant ou ne pas sourire. En réalité c’est simplement que je ne fais confiance à personne et que je n’aime personne. En revanche si l’on arrive à me plaire, je peux être sympathique pour un temps. Pour m’être agréable, il faut avoir de l’humour, être naïf, sentimental, sensible ou encore gaffeur. En fait les personnes simples comme Arata et Reiji.
Spoiler:
 
J’avoue me montrer violent et strict avec les gens inférieurs socialement à moi. Je suis égoïste et possessif. Et je suis manipulateur. Si quelqu’un m’est nécessaire, je ne le lâcherai pas d’une semelle. Je peux d’ailleurs le faire suivre pour connaître toutes ses manies, habitudes et horaires… TOUT.
Enfin ma passion. J’adore le piano, j’en joue très régulièrement. Je suis même un maître dans ce domaine !



HISTOIRE
22/03/N : Naissance.
Spoiler:
 
05/04/N+6 : J’ai six ans. C’est une belle journée de printemps. Et je cours voir mes parents pour leur montrer un dessin. J’arrive dans le salon avec un grand sourire sur le visage. Je vis d’abord un homme courir vers moi. Puis il y eut un coup de feu. Un liquide écarlate gicla sur moi. Je clignai des yeux. Il y eut un cri et ma mère entra dans mon champ de vision. De son corps elle me cacha le salon. Je l’entendais hurler contre mon père. Celui-ci lui répondait, mécontent. Je passai mes doigts sur mon visage et me mis à pleurer en voyant ce sang. Je croyais que c’était le mien. Ma mère tenta de me rassurer en vain. Mon dessin était lui aussi couvert de gouttelettes. Mes yeux pleins de larmes aperçurent l’homme à terre. C’était un de nos esclaves. Il était étendu par terre et ne bougeait plus.
22/03/N+8 : C’est mon anniversaire, j’ai huit ans. Mes parents ont acquis une famille d’esclave composé d’une femme, son mari et leur fils de huit ans également. Père et mère m’offrirent des tas de jouets pour mon anniversaire et aussi le jeune esclave, Arata.
30/03/N+8 : Arata et moi passions notre temps à jouer ensemble. Lorsque je faisais mes devoirs, il restait à mes côtés et m’attendait patiemment pour s’amuser.
19/08/N+16 : J’ai seize ans. Avec Arata, nous parlons fille. Mais ce jour-là mon ami m’avoua qu’il était amoureux de quelqu’un. Curieux, je lui ai demandé qui était l’heureuse élue. Il me chuchota que c’était moi, car j’étais le seul avec qui il avait eu des contacts jusqu‘à maintenant. Sidéré, je ne répondis rien.
27/12/N+16 : Noël était passé. Et je répondis à ses sentiments. Pourtant nous devions rester discret. Premièrement l’homosexualité est un tabou. Et deuxièmement Arata était un esclave. C’est pourquoi, seulement dans ma chambre, nous nous permettions quelques gestes déplacés.
28/02/N+18 : J’ai dix-huit ans. Arata tente de me sauter dessus sexuellement. Nous nous retrouvons par terre, lui sur moi.
Spoiler:
 
Soudain une domestique entra dans ma chambre sans frapper et nous surprit dans cette position ambiguë. Elle en fait tomber son linge et s’enfuit à toute jambe. Je repousse violemment Arata et court après cette femme. Je ne la rattrape pas à temps car je la vis pénétrer dans le bureau de mon père. Quand j’y entrai, c’était trop tard. Père cria que je devais frapper avant d’entrer et me demanda de sortir. Je le fis immédiatement.
28/02/N+18 au soir : Il y a de l’orage et il pleut très fort. A table, père me convoque dans son bureau. Il réclame la présence d’Arata. Dans son bureau, Arata et moi, nous tenions debout devant l’imposante table, les bras croisés dans le dos. Père se tenait face à sa fenêtre. Il nous exprima son affront et son indignation. Il était particulièrement mécontent. Sa sentence tomba au bout d’au moins dix minutes de monologue. Je ne devais plus être seul. Lors des soirées mondaines, je devais toujours être présent. Je n’aurais plus aucun serviteur, ni esclave. Quant à Arata, un seul sort possible, la mort. Je fus surpris par une telle extrême. Alors que je voulais répondre pour la première fois de ma vie à père, ce fut Arata qui prit la parole : « Vous n’avez pas le droit de punir Jûta ! Le seul responsable, c’est moi. C’est moi qui lui ai sauté dessus, il était en train de me repousser. Je vous le jure. Il n’a jamais éprouvé un quelconque sentiment pour moi. Jûta est un jeune homme très bien. C’est un parfait digne héritier de la Haute Sphère. » Je sais combien cela lui a coûté de dire ça. Mon père se mit d’autant plus en colère, car il ne le crut pas.
01/03/N+18 : Mois de mon anniversaire. Arata est toujours à la prison d’Antalya. J’ai filé de chez moi en cachette pour lui rendre une dernière visite dans sa cellule. Comme je m’y attendais les gardes avaient pour instruction de ne pas me laisser entrer. Je me mis de la poussière sur le visage et les vêtements et je me cachais derrière une grosse mèche de cheveux. Arata et moi n’avons pas échangé un seul mot. A quinze heures, je me retrouve sur la place d’exécution de la prison avec une petite foule de gens. Après l’exécution, je suis rentré chez moi. Ma chambre me paraissait bien vide. Pendant que je faisais mes devoirs, je ne trouvais aucune motivation pour les faire rapidement. Alors cela s’éternisait encore et encore. Mon maître était mécontent, père également.
14/06/N+18 : Mère vint me parler seule à seul dans ma chambre. Elle comprenait ma tristesse et m’avoua qu’elle éprouvait certaines attirances pour des femmes. Je refusais de lui parler, car elle n’avait rien fait pour empêcher la mort d’Arata. Elle repartit bredouille.
11/01/N+19 : Une nouvelle année commence. J’ai dix-neuf ans. Ce jour-là, comme à mon habitude j’étais cloîtré dans ma chambre et mes parents étaient au salon. Soudain un vacarme assourdissant vint du rez-de-chaussée. Je commençais à sortir quand le majordome de père débarqua de nulle part. Il m’attrapa fermement par le bras et nous enferma à double tour dans ma chambre. Des cris et bruits indescriptibles nous parvenaient d’en bas. Le majordome me cacha sous mon lit. Tout à coup la serrure sauta et la porte à double battant s’ouvrit à la volée. Il y eut des somations et un coup de feu. Le majordome tomba à terre, mort. Du sang se répandit sur le sol. Une femme débarqua et cria que les forces de l’ordre allaient bientôt arriver. Tous s’enfuirent. Lorsqu’il n’y eut plus aucun bruit, je sortis lentement de ma cachette. Je partis à la découverte de toutes les pièces. Partout il y avait des cadavres et du sang. Tous étaient des serviteurs, des non-esclaves. En arrivant dans le salon, je découvris mes parents. Leurs corps avaient été complètement massacrés. On pouvait à peine les reconnaître. C’était vraiment horrible. On s’était acharné sur eux. Je m’étais écroulé à genoux, j’en avais des nausées. Lorsque la police arriva, ils me trouvèrent appuyé contre un mur. Je ne tenais plus debout, vidé de mes forces.
12/01/N+19 : enquête ouverte, mais très rapidement refermée. Ils s’avéraient que tous nos esclaves aidés de renégats nous avaient froidement attaqué en réponse à l’exécution d’Arata. Ne m’ayant pas trouvé rapidement, cela expliquait que j’étais le seul survivant. Caché dans un meuble de notre demeure familiale fut découvert un petit garçon de treize ans. C’est un esclave, je le connaissais. Il était assigné au jardinage. Il avait un grand sens artistique. Ses créations étaient toujours sublimes. Au départ je fus pris d’un excès de vengeance et voulus le tuer de mes propres mains. Mais il s’avéra que la seule personne dont il avait le plus peur ne m’étonna pas. Et malheureusement je ressemblais beaucoup à ce tyran.
13/01/N+19 : Enterrement de mère et de père. Tout le gratin était présent mais ils avaient les yeux rivés sur moi.
15/01/N+19 : Ma maison a été entièrement nettoyée, j’ai donc pu y retourner. Le jeune garçon est toujours la propriété de la maison Sadahiro, c’est pourquoi je le repris avec moi. J’ai également embauché une servante pour nous faire à manger. Le garçon du nom de Reiji reprit son poste de jardinier.
24/06/N+19 : Je remarque que Reiji continue à trembler dès que nous sommes seuls.
10/07/N+20 : J’ai désormais 20 ans et Reiji 14 ans. Nous sommes seuls dans le jardin. Ma servante a pris son jour de congé. Je lisais lorsque Reiji vint me voir. Il me fixait, toujours tremblant. Tout à coup il commença à détacher son pantalon. Je l’arrêtais et lui demandais des explications. Il me répondit alors que c’était son autre travail, que mon père lui faisait ça. Voilà la raison de sa terreur à mes simples approches.
12/09/N+20 en pleine nuit : J’étais dans mon lit à dormir d’un sommeil léger. Depuis la mort de mes parents, je ne peux plus dormir que d‘un seul œil. C’est pourquoi j’entendis clairement quelqu’un entrer dans ma chambre. A l’approche de l’intrus je pris mon revolver (qui reste sous mon oreiller et que je n‘ai jamais utilisé), me redressais et la lui pointais. C’était Reiji. Je reposais mon flingue. Il en profita pour grimper sur mon lit et donc sur moi. Il se pencha et m’embrassa. Il recommença son petit manège. J’avais beau le repousser, il revenait à la charge. Il m’obligea à le toucher. J’avais beau ne pas désirer ce qu’il se passa cette nuit, cela arriva. Il avait réussi à m’exciter, mais il se garda d’aller jusqu’au bout. Durant tout le reste de la nuit, je ne pus dormir. Je bouillais intérieurement… Mon père lui avait tout ceci combien de fois ? Depuis combien de temps ? Et jusqu’où ?
02/12/N+20 au matin très tôt : Je fis venir un notaire. Il fut ahuris et révolté par ma demande. Je lui demandais l’impossible. Après une longue discussion, je demandais à Reiji de nous rejoindre dans mon bureau. Je le fis s’asseoir et lui expliquais l’affaire. On ne sait pas si les assassins de mes parents viendront finir le travail, alors je me dois d’avoir un héritier. N’étant pas marié et voulant dédommager Reiji des sévices de mon père, je me proposais donc de l’adopter en tant que petit frère. Il regarda le notaire. Celui-ci se gardait bien d’exprimer à nouveau son mécontentement. De plus je sais que le secret professionnel l’oblige à ne pas ébruiter tout ceci. Aussitôt après avoir signé les papiers d’adoption, je passais à autre chose de tout aussi important : mon testament. J’ai ainsi récité mes seules volontés. Faire de Reiji l’unique héritier de mes biens matériels et immatériels, c’est-à-dire qu’il obtiendra les titres de noblesse associés à l’illustre nom de Sadahiro. Je crois que ce jour-là Reiji ne comprit pas tout.
04/02/N+21 : J’ai acheté des tas de vêtements et du mobilier à Reiji. Je dors désormais dans l’ancienne chambre réaménagée de mes parents. Quant à mon nouveau petit frère, il dort dans ma précédente chambre re-décorée à ses goûts.
04/02/N+21 à la nuit tombée : Reiji s’est glissé dans mon lit encore une fois. Il n’a jamais cessé de le faire, au moins une fois par semaine. Parfois il ne faisait que se blottir contre moi… Mais pas ce soir. Nous faisons ce qu’il continue de croire que je veux faire. Je lui ai pourtant dit non, qu’il n’était plus mon esclave. Pourtant dès qu’il éveillait mes pulsions, je perdais la tête et profitais de lui sans vergogne.
23/06/N+21 : J’ai 21 ans et Reiji a 15 ans. Je commence à connaître véritablement ses goûts et couleurs. Lors de soirées mondaines, je l’y emmène et le présente à tous. Hélas les gens ne tardent pas jaser sur nous. Certains disent que c’est un pauvre ou un domestique que j’ai anobli pour en quelque sorte officialiser notre union. Je n’ai que faire de ces racontars. Au moins je suis heureux ainsi et mes affaires sont en sécurité. Il ne me reste qu’on problème à régler : faire en sorte que Reiji cesse de vouloir qu’on se tripote.

DERRIÈRE L’ÉCRAN


◘ Pseudo : Haru, Hyu, Erina Aoe
◘ Age : 21 ans

◘ Qu'est-ce qui t'a incité à t'inscrire ? L’admin !
◘ Comment as-tu connu le forum ? Par l’admin
◘ Des idées à nous faire part ? Absolument pas

◘ Est-ce que tu as un autre compte ? Non

CODE DU RÈGLEMENT
VALIDER BY L'ADMIN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokoshino-anakano.forumactif.com/
Jonah XIII
Admin
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 28
Localisation : Souterrains

MessageSujet: Re: Jûta Sadahiro, l'irremplaçable   Sam 19 Nov - 14:23

Te voilà désormais valider ! ^^.
Je te souhaite un bon amusement en tout cas. J'ai hâte de voir ce que tu vas nous concocter.

JONAH. XIII
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-veilleurs.forumgratuit.org
Jûta H. E. Sadahiro

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 31
Localisation : Demeure Sadahiro

MessageSujet: Re: Jûta Sadahiro, l'irremplaçable   Sam 19 Nov - 14:31

*pose la main droite sur son torse au niveau de son cœur*
Merci

Par contre je vais refaire mon avatar, il est un peu trop petit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokoshino-anakano.forumactif.com/
Jonah XIII
Admin
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 28
Localisation : Souterrains

MessageSujet: Re: Jûta Sadahiro, l'irremplaçable   Sam 19 Nov - 14:32

Justement, j'allais te parler de ce petit détail par mp.

Oh, un gentleman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-veilleurs.forumgratuit.org
Jûta H. E. Sadahiro

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 31
Localisation : Demeure Sadahiro

MessageSujet: Re: Jûta Sadahiro, l'irremplaçable   Sam 19 Nov - 14:38

Ne vous en inquiétez pas. je suis en train de m'en occuper.

Un gentleman... *l'air pensif* Nous allons dire cela ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokoshino-anakano.forumactif.com/
remetoru chloe

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 30/10/2011
Localisation : batiment cacher

MessageSujet: Re: Jûta Sadahiro, l'irremplaçable   Sam 19 Nov - 15:10

*arrive et se met au garde a vous* bienvenu parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jûta H. E. Sadahiro

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 31
Localisation : Demeure Sadahiro

MessageSujet: Re: Jûta Sadahiro, l'irremplaçable   Sam 19 Nov - 15:25

Bien, bien, bien... Repos soldat.
Et merci pour votre accueil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokoshino-anakano.forumactif.com/
Kylian

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 30
Localisation : Bâtiment caché

MessageSujet: Re: Jûta Sadahiro, l'irremplaçable   Sam 19 Nov - 23:13

Un gentleman... vraiment?

En tout cas soit le bein venu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alia Kagesaki

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 15/10/2011
Age : 26
Localisation : Auberge

MessageSujet: Re: Jûta Sadahiro, l'irremplaçable   Sam 19 Nov - 23:16

Bienvenue ! Bienvenue !

Mais c'est qu'on a que des beau mec sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jûta H. E. Sadahiro

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 31
Localisation : Demeure Sadahiro

MessageSujet: Re: Jûta Sadahiro, l'irremplaçable   Mar 22 Nov - 15:30

Merci beaucoup. ^^
Un homme de mon rang se doit d'être un gentleman.

Merci chère demoiselle. Vous êtes vous aussi charmante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokoshino-anakano.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jûta Sadahiro, l'irremplaçable   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jûta Sadahiro, l'irremplaçable
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour d'un père et d'une mère est irremplaçable || ft. Reine des Neiges & Esprit des Songes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Veilleurs :: Avant tout autre chose... :: Fiches Personnages :: Personnage Créer-
Sauter vers: